galodarsac
Biographie

D'aussi loin qu'il m'en souvienne, les lettres ont toujours tournoyé dans mon esprit. Dès l'école, on voyait en moi un futur écrivain.
Lors, d'où vient qu'avant la cinquantaine rien ne soit sorti de mon inspiration créatrice ?
L'adolescence a vu naître de ma main quelques contes naïfs, dont je souris aujourd'hui en me les remémorant, mais dont il ne subsiste, fort heureusement, nulle trace écrite. Plus tard quelques poèmes épars...
Et puis la vie m'a emporté ailleurs. Un métier scientifique, puis la vie de famille, puis la séparation, puis, puis, puis...
Et voici qu'à l'orée de mon dixième lustre, une rencontre littéraire a rallumé le feu.
Elle avait, comme moi, quelques œuvres en sommeil, et nous nous réveillâmes l'un l'autre. La machine était relancée, et rien ne l'arrêterait plus !

galodarsac a noté ces livres

5
Voilà une nouvelle courte et concise, qui me parle (ou me chante, en l'occurrence), car je suis moi-même membre d'une chorale en Occitanie... sauf que nous, nous chantons divinement bien ! Votre plume légère vole comme les notes de l'opéra, et l'on est tout étonné, à la fin, de buter sur la dernière page. Cet arrêt en plein élan, pouvant servir de départ à une nouvelle histoire, m'en rappelle une autre que j'ai lue récemment... coïncidence ou deuxième pseudo d'une même autrice ? Dans ce dernier cas ajoutez ces étoiles à celles que je vous ai déjà données pour en faire une couronne ; et si je me trompe, portez-les en diadème en attendant celles que je ne manquerai pas de décerner à votre prochaine publication ! Bien à vous -LGA
Publié le 22 Mai 2021
5
Charmante réécriture de ce conte, haute en couleurs comme toujours, avec ce qu'il faut de magie et d'enchantements... Mais à l'heure où les féministes coincés du bulbe veulent faire brûler Blanche-neige pour un baiser non consenti, je n'ose imaginer ce qui vous attend avec le traitement que vous infligez à Aurore ! Heureusement, il ne doit pas en traîner beaucoup sur MBS, c'est trop subtil pour eux. Et si prochainement vous vous attaquez au petit chaperon rouge, j'ai hâte de voir ce qui se passera avec le loup et les quatre-vingts chasseurs !
Publié le 22 Mai 2021
5
Voilà un récit troublant, qui laisse un goût bizarre après lecture. Déjà, un tour de force étonnant, raconter l'horreur dans un cadre léger (ou inversement, selon le point de vue), qui n'est pas donné à tout le monde (cela m'a fait penser à "la vie est belle" de R. Benigni, qui est de la même veine pour le cinéma). Un travail de documentation que l'on devine colossal et qui a dû vous donner bien des cauchemars, et au final cette histoire tragique et magnifique, comme "la belle fleur sur un tas de fumier" pour reprendre votre propre formule. Au-delà de la valeur de témoignage (j'ai appris beaucoup de choses sur les pratiques des SK, et la réalité vécue devait être tellement pire !), on se prend à rêver avec Ilan et, presque, à souhaiter que sa découverte soit une réalité... même si l'on sait pertinemment que c'est une légende. Merci pour ce partage sombre et lumineux à la fois, dont vous avez le secret... grâce à la pierre "Fallousophale" ? Pardonnez ce calembour facile. Bien à vous -LGA
Publié le 22 Mai 2021
5
Alors là, je suis sur le cul... Quelle magnifique histoire, et quel conteur vous faites ! Comment est-il possible que ce conte ne soit pas au programme de toutes les écoles ? De la magie, de la poésie, de la philosophie, de la morale, de la beauté, que dire encore ? du grand, du très grand Maître Fernand !
Publié le 16 Mai 2021
5
On relit toujours avec plaisir vos histoires cher Fernand (personnellement je garde un faible pour le fantôme), et l'on découvre "la clé", dans la même veine créatrice, qui n'est pas sans rappeler Edgar Poe par certains aspects... L'émotion est au rendez-vous, comme toujours !
Publié le 15 Mai 2021

Pages