Michel CANAL
Biographie

Ariégeois passé par le lycée Ozenne à Toulouse, l'Ecole polytechnique de ventes, l'EMA et la faculté de droit de Montpellier, l'Institut Appert de Paris, la faculté de droit de Clermont-Ferrand, Michel Canal a fait une carrière militaire ponctuée de mutations ou séjours en France, Outre-mer, Afrique et Balkans.
Modestement auteur comme il se définit, il est venu à l'écriture pour relater une histoire sentimentale en deux tomes :
— L'éveil de Claire - Ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage (294 pages)
— L'éveil de Claire - Journal intime (331 pages)
suivis beaucoup plus tard du petit troisième :
— L'éveil de Claire - Courrier "très intime" (30 pages)

Michel CANAL a noté ces livres

5
Mary, difficile de faire court pour commenter votre ouvrage qui méritait la plus grande attention, ne serait-ce que pour honorer vos années de recherches historiques et la réalisation de vos illustrations. L'idée de départ, l'épopée d'une épée célèbre, entraîne le lecteur dans une tranche d'Histoire couvrant la Guerre de Cent Ans, les Croisades, la Guerre entre Armagnacs et Bourguignons, de Jean le Bon à Charles VII. L'amateur d'Histoire que je suis, originaire du Comté de Foix, pays de Gaston Phébus, contemporain de votre Jehan IV Seigneur de Carrouges, ne pouvait qu'apprécier l'esprit chevaleresque développé dans l'Amour à l'épreuve du duel. Gaston Phébus est resté célèbre pour son Traité de Chasse et sa Cour d'Amour. L'épée était un symbole de pouvoir auquel on conférait une âme et un nom. Manus Deï s'inscrit donc dans la lignée de Durandal, d'Excalibur et de bien d'autres. Nous donner l'occasion de vous découvrir dans monbestseller est une excellente idée. Publiée depuis 2008 sur Amazon et en vente à Carrouges, vous nous donnez envie de visiter Carrouges et son château, et d'agrémenter le séjour en séjournant au magnifique gîte de Mary dont vous êtes l'heureuse propriétaire. Mon commentaire sera donc la reconnaissance de votre talent d'historienne et d'écrivaine, de la qualité de votre site (http://www.carrouges.fr/manus.dei) et de votre action d'ambassadrice pour faire connaître votre région. En un mot : bravo !
Publié le 26 Décembre 2015
5
Bonjour Sorges, j'ai été époustouflé par l'importance du travail de mémoire que vous avez réussi. Rien, de cette époque que vous racontez jusqu'à votre union après mai 68 n'a été oublié. Si vous avez des petits-enfants, vous leur avez laissé un trésor : la mémoire illustrée d'une époque révolue, mais ô combien intéressante. Sans doute auriez-vous intérêt à faire connaître votre récit au plan local en le faisant publier par épisodes sur un quotidien à grand tirage. J'ai pu déduire de vos précisions que nous sommes probablement nés la même année, que nous avons porté les mêmes blouses, que nous avons eu la chance d'avoir les enseignants de la vieille école, que nous avons connu les mêmes distractions simples au moment de Noël, etc. J'ai grandi dans un département du Sud plutôt rural et j'en garde une profonde nostalgie. Je rends hommage à votre travail, en vous conseillant de prendre votre temps pour en améliorer la présentation : interlignes plus importants (1,2 ou 1,5), justification du texte, écriture droite (italique seulement pour des citations), repositionnement des photos par rapport au texte, titres de chapitre bien en évidence. Avec mBS, vous pouvez corriger autant de fois que vous le jugez nécessaire, retirer la version ancienne et la remplacer par la nouvelle. Votre récit mérite ce travail. Il en sera valorisé, pour votre satisfaction. Avec toute mon amitié. MC
Publié le 12 Décembre 2015
5
Bonjour Elisa, vous voudrez bien me pardonner mon commentaire tardif pour votre recueil de poèmes... qui se déguste en prenant son temps, étape après étape. Je suis admiratif ! Au fil des pages — la danse des mots, la ronde des souvenirs — illustrent parfaitement le titre que vous avez choisi. Les thèmes d'un parcours de vie sont analysés dans tous les registres de vos émotions. Je n'ai cessé de m'interroger sur votre talent pour les décliner en vers : un travail phénoménal. En plus, et ça devient rare, sans doute l'apanage de notre génération, j'ai apprécié la qualité littéraire. Je vous remercie de m'avoir invité à ce partage qui m'a permis de vous découvrir. Très cordialement. MC
Publié le 30 Novembre 2015
5
Bonsoir Adelyre. Je viens de terminer "Séquences photos" et je dirai en préambule que vous m'avez bluffé (peut-être penserez-vous que c'est habituel chez moi : je plaisante !). C'est certainement pour cela que j'aime les nouvelles quand elles tiennent la route. Votre style est plaisant (qq fautes à corriger, mais qui n'en fait pas ?), fluide, précis, maîtrisé. Le personnage d'Alfred, que l'on plaint après le départ de sa mère, le décès subit et prématuré de son père, que l'on a envie de secouer parfois, dont on se réjouit qu'il se prenne enfin en main (d'où le nom de votre nouvelle), puis qu'il tombe amoureux (il était temps !) est finalement un peu le reflet de nombreux hommes, ce qui le rend attachant. J'ai particulièrement apprécié la description de son Amour pour la belle Margot. Vous vous êtes sublimée dans ce passage que l'émotion féminine et votre sensibilité d'artiste transcendent. Votre trame est bien construite et j'avoue qu'à la fin on ne sait plus vraiment ce qu'il faut en déduire. Bravo ! Tous mes encouragements pour continuer dans cette voie. Et naturellement, cinq étoiles pour vous remercier de ce plaisir partagé. Très cordialement. MC
Publié le 14 Novembre 2015
4
Bonjour Dany b. J'ai lu avec le plus grand intérêt votre nouvelle, sur laquelle il y a beaucoup à dire. Je vous dirai ici ce qu'il y a de constructif, dans votre messagerie ce qui n'intéresse que vous. C'est bien et courageux de vous être lancée dans l'écriture, avec une belle histoire à raconter : celle de cette commode. Vous avez le talent pour trouver les mots, construire une trame, intéresser et accrocher le lecteur sur autant de pages pour une nouvelle. Vous ne manquez pas non plus d'imagination. Je vous encourage donc à persévérer dans cette voie car vous le pouvez et le devez. Je vous attribue 4 étoiles à titre d'encouragement pour le fond de votre nouvelle. Pour la forme, je vous retrouve sur votre messagerie. Très cordialement. MC
Publié le 09 Novembre 2015

Pages