Damian Jade
Biographie

Lire, écrire et... conter.
Raconter sans trop dévoiler, laisser le lecteur lire entre les lignes ou comprendre avec ses propres références.

Auteur de nouvelles et de courts romans, dont une trilogie :
Premier volet : La complexité des choses simples
Deuxième volet : La pudeur de l'intime
Troisième volet : Après eux

Damian Jade a noté ces livres

5
Aujourd'hui est passé, dans le ciel marseillais, une étrange forme imposante et légère. J'ai vu mon espace s'assombrir un peu, et mes pensées s'éteindre. L'ambiance, tout autour, était à l'inquiétude non dite. Les autres âmes regardaient vers les cieux, sans oser y croire. Un nuage passait... Il me fallait vite recourir à un remède, une diversion, et me soulager de cette soudaine infortune. Fort heureusement, je me suis souvenu que la poésie m'avait toujours aidé à faire revenir le soleil dans ma vie. Et naturellement, je suis venu prendre un bain chez vous, là où les mots sont encore chauds de l'été, là où l'automne n'a pas encore fait tomber les feuilles de style.
Publié le 21 Septembre 2021
5
En quelques lignes seulement, vous m'avez ému. Merci pour ce partage, fait d'impatience, d'incertitude, mais surtout d'amour. Il est bon de savoir ces petits êtres tant aimés.
Publié le 21 Septembre 2021
5
Ah le bel hommage à la belle dame ! Qu'il est bon de renommer les choses simplement. Une rencontre, un consentement. Que demander de plus ?
Publié le 20 Septembre 2021
5
Ah ça décape ! Bonjour, chère dame en -ise. J'ai, pour la toute première fois, articulé les mots en les lisant, quelle surprise ! Un rythme s'est créé, avec ses contretemps, tous à ma guise. Que j'ai aimé la dealeuse, insoumise. Et ces poulbots tant parisiens que cockney, qui sans art disent. Vous lire m'a fait sourire onze fois, peut-être douze. Moi qui ne crains ni la pointe de la picouse, ni de sombrer dans la lose, j'ai imaginé cette partie de jambes en blues, à la cadence de vos muettes vocalises.
Publié le 14 Septembre 2021
5
Allez, je me lance. Le style, très personnel, sort du lot. Il y a du rythme, de la modernité, du franc-parler et, très subtilement, de l'humour second degré. Vos personnages sont tristement crédibles. La plupart n'inspirent aucune sympathie, et pourtant on les découvre avec intérêt, tellement ils sonnent juste. Le cynisme règne, qu'on se le dise ! Et qu'on s'en souvienne tout au long de la lecture. Sans quoi, on abandonne vite. Il faut lire ce livre pour se choquer, pour se bousculer, pour s'avouer aussi, parfois. La tentation est grande de détester ces anti-héros, et au fond, rien ne nous en empêche. Mais au-delà des personnages, ce sont bien des habitudes, un système, l'hypocrisie et notre lâcheté que nous pourrions détester davantage. Le livre prête donc, sérieusement, à réfléchir. Le lecteur sera voyeur, indubitablement. Et pas qu'un peu ! Et il s'en défendra. Sauf qu'il continuera à lire. C'est le propre des auteurs qui nous font continuer à tourner les pages malgré tout. Malgré tout. Malgré le fait qu'on ne connait pas la distance entre l'auteur et ses personnages... Malgré le trop plein de ces... types... Après les corrections à faire (quelques accords, quelques mots anglais à revoir, beaucoup de virgules à rajouter), le texte sera, me semble-t-il, aussi fluide à lire que l'histoire coule de sens. Il est déjà garni d'un vocabulaire bien riche. Les cinq étoiles sont pour le mal que vous avez fait à mes convictions, mais, solides, elles ont résisté ! :-)
Publié le 09 Septembre 2021

Pages