Damian Jade
Biographie

Lire, écrire et... conter.
Raconter sans trop dévoiler, laisser le lecteur lire entre les lignes ou comprendre avec ses propres références.

Auteur de nouvelles et de courts romans, dont une trilogie :
Premier volet : La complexité des choses simples
Deuxième volet : La pudeur de l'intime
Troisième volet : Après eux

Damian Jade a noté ces livres

5
Merci pour cet extrait. Cela fait plaisir de lire la jeune vie de cette femme hors du commun de son époque (et peut-être même de la nôtre). Vous la racontez avec talent, et une douceur qui me touche. Content aussi d'avoir appris quelques événements, notamment ceux relatifs à son ascendance.
Publié le 27 Octobre 2021
5
Votre livre m'a intéressé à deux niveaux : littéraire et psychologique. Une façon d'écrire qui a sa cohérence, et qui parfois m'inspire. Je note, mais c'est une évidence, que le français y est parfait. J'apprécie de rentrer toujours davantage dans la psychologie des personnages et retrouve le sens de l'observation et de l'analyse que j'apprécie chez bien des auteurs. Claude est un personnage intéressant, plutôt attachant. Il ne semble pas, cependant, déborder d'empathie -- Il faut que je précise ce que j'entends par empathie : ce n'est pas s'ouvrir à toutes les souffrances et les faire siennes, c'est plutôt juste les comprendre, les reconnaître, s'y intéresser. -- Son rapport aux femmes est franc, sans faux semblants, un brin... abrupt (mais cohérent avec le personnage). L'idée de la thérapie du silence m'a vraiment accroché. Je la trouve non seulement intéressante mais aussi crédible, en plus d'être originale, malgré sa formulation presque oxymorique (et ce n'est pas pour me déplaire).
Publié le 14 Octobre 2021
5
Bonjour, je viens (enfin) de terminer votre livre et je tenais à vous remercier pour tout ce qu'il m'a enseigné. Au plaisir de vous lire à nouveau. Damian.
Publié le 12 Octobre 2021
5
Sans prétention, dites-vous ? Cela vous honore, car cette petite nouvelle a bien des qualités, à mon humble avis. Déjà celle d'être bien écrite, de suivre un cheminement que l'on ne veut pas perdre. Mais aussi de nous plonger dans le lyrique ; et la simple évocation de ces cantatrices me ravit. (Je mets de côté Arielle...). Petite pensée émue pour le pauvre Jean-Marc :-) Merci pour ces instants de musique. Damian.
Publié le 07 Octobre 2021
5
J'ai relu votre récit avec plaisir. Il faut dire que cette île me manque (ses gens, leurs rapports, sa musique, ses maisons toujours ouvertes, ses paysages, son système D., et bien sûr toute son histoire). On ne mesure pas la force de ce peuple, face au voisin géant et étouffant... Et mes étoiles ne sont pas des notes ;-) Hasta siempre!
Publié le 06 Octobre 2021

Pages