Michel CANAL
Biographie

Ariégeois passé par le lycée Ozenne à Toulouse, l'Ecole polytechnique de ventes, l'EMA et la faculté de droit de Montpellier, l'Institut Appert de Paris, la faculté de droit de Clermont-Ferrand, Michel Canal a fait une carrière militaire ponctuée de mutations ou séjours en France, Outre-mer, Afrique et Balkans.
Modestement auteur comme il se définit, il est venu à l'écriture pour relater une histoire sentimentale en deux tomes :
— L'éveil de Claire - Ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage (294 pages)
— L'éveil de Claire - Journal intime (331 pages)
suivis beaucoup plus tard du petit troisième :
— L'éveil de Claire - Courrier "très intime" (30 pages)

Michel CANAL a noté ces livres

5
Dans l'esprit d'une "Nouvelle", @Cristina Leg, la vôtre est non seulement parfaite, elle est surprenante dans sa chute ; impossible, pour le lecteur, de l'imaginer par anticipation. Mais chut ! Le titre est bien choisi, le synopsis bien conçu, le récit bien structuré, déroulé dans un style agréable. Nombreux seront les lecteurs (d'un certain âge) qui se reconnaîtront peu ou prou dans le type d'éducation de la famille de Benoît, que les moins de vingt ans n'ont pas connu. On se prend de sympathie pour Sam, tellement attirante par sa beauté et sa débrouillardise. Oui, certaines rencontres sont déterminantes. Elle le sera pour l'adolescent gauche et timide Benoît après avoir fait un bout de chemin en compagnie de Sam après la messe dominicale. J'ai été ravi de découvrir votre écriture, Cristina. Bain de minuit sera un excellent souvenir de lecture de "Nouvelle". Pour tout dire, je vais m'empresser de lire les autres. Vous avez eu raison d'oser vous lancer dans l'écriture. Avec toute ma sympathie. MC
Publié le 12 Mai 2019
5
Je note séparément votre magnifique récit de conteur, cher @Thierry Vitteau, parce que techniquement, seul le commentaire permet les retours à la ligne. Sans ces retours à la ligne, la longueur en ferait un texte compact de lecture peu agréable. Bon vent à "Le bonheur coule de source" !
Publié le 10 Mai 2019
5
@Boris Phillips, j'ai dévoré ta pièce, dans laquelle j'ai retrouvé ta verve, ton humour, ta culture, ton talent dans tous les styles d'écriture. C'est une excellente idée de l'avoir remise en scène (si je puis dire). Il ne reste plus qu'à... Je t'indique au passage un nom de salle à Montpellier : "le kawa théâtre" (tu trouveras sur Internet), dont quasiment toutes les pièces jouées sont dans ce style. C'est bien ordonné, juste, on pardonne même à Alain son phrasé de lettré pour rabaisser Béatrice. Tu nous réserves des surprises jusqu'à la fin, sacré farceur. Tu as su placer admirablement l'érotisme, ce qui n'est pas évident. Comme in n'était pas évident d'expliquer la différence entre érotisme et pornographie à Béatrice. J'ai trouvé astucieux la manière d'écrire la pièce comme si tu la mettais en scène, avec, en plus des dialogues proprement dits, le décor, les costumes, la voix off, la réflexion de l'auteur. Il y aurait juste à envisager une relecture avant de la proposer. Sans vouloir paraphraser une certaine dame blonde dont l'essai autobiographique a été un succès commercial, je te dis, cher Boris : "Merci pour ce moment". MC
Publié le 22 Avril 2019
5
Une bien belle nouvelle @Jacky Coulet, née d'une imagination fertile et de beaucoup d'amour d'un vieux père (digne de prix au Concours Lépine) pour sa fille adolescente et sa jeune femme. Ce vieil inventeur est dans la lignée de Jules Verne et de Saint-Exupéry. On vous lit avec plaisir. C'est frais, pétillant... et plein de surprises. On se réjouit que l'aventure se termine bien pour Céline. Comme @lamish vous en a informé dans son commentaire, une belle liste (pas imaginative celle-là, mais bien réelle) vous attend dans votre messagerie. Mais chut... ! Les futurs lecteurs apprécieront de se trouver "Dans les nuages" avec une autre présentation, pour une lecture plus confortable... et débarrassée de tous les vilains parasites qui se cachent un peu partout. Belle reconversion, cher Jacky ! Profitez bien de votre nouvelle vie en vous faisant plaisir, où le chapeau de paille remplace le veston et la cravate de rigueur. Saluez pour moi votre brillante et surdouée Céline, ainsi que votre jeune épouse Claudine. MC
Publié le 29 Mars 2019
5
Si la note est dissociée, chère @Thalia Remmil, c’est uniquement parce que techniquement cette rubrique ne permet pas les retours à la ligne, sans lesquels mon commentaire aurait été un pavé indigeste. Cinq étoiles, c’est en toute sincérité, ce que mérite votre chef-d’oeuvre. MC
Publié le 24 Mars 2019

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

2ème salon des auteurs indépendants 2 & 3 octobre 2021 à Sète (34) de 9 h à 18 h Salle Tarbouriech - Promenade du Maréchal Leclerc

En savoir plus
A lire dans les actualités