Monique Louicellier

Biographie

Je remplirai ma biographie plus tard, quand j'aurai aussi ma date de décès...
Ah une chose cependant, si vous ne voulez pas hâter l'achèvement de ma bio, voilà : j'ai d'adorables chats de sauvetage, certains déjà depuis longtemps avec moi, qui ont besoin d'un humain très attentionné pour eux seuls.
Stérilisés, tatoués, deux femelles, un couple de mâles et un binôme fraternel.
Je les placerais en priorité en Bourgogne, entre Autun et Nevers...
NB : J'ai d'énormes dettes de lecture et je réponds avec du retard, pardonnez-moi...
NB bis : Naissance en 66, négligence familiale doublée de harcèlement scolaire, mise à la rue après mon bac, reprise d'études à Genève en travaillant à côté, hypersensible...

Monique Louicellier a noté ces livres

5
@Stog 2. Ah bravo, deux pouces, écriture à cru, authentique, c'est âpre, énergique, populo, intelligent aussi, le suspense prend aux tripes, âmes trop sensibles attention... L'histoire, qui ressemble pas mal au vécu de l'auteur, nous entraine donc dans une saga familiale et personnelle au milieu des terres d'élevage du Québec des années 70, on y entre par les sacrifices d'animaux auxquels les paysans ont toujours voué leurs efforts, fruits de leur fierté et de leurs espoirs de croissance, on y passe direct aux sacrifices des fermiers sur le temple de la spéculation, puis on entre dans les bars interdits aux femmes qui prodiguaient leur unique réconfort aux hommes modelés par la rudesse, on cotoie enfin le milieu estudiantin et révolté encore ouvert aux fils de cow-boys congédiés de leurs terres... On se croirait dans un road trip américain ou un western ! Erreur, c'est le Québec, Tabernak ! Juste les mots qui nous font sentir l'infusion solaire du voisin Yankee plus au sud... C'est social, anthropologique, c'est un rodéo, sur le dos de la bête à cornes ou sur celle estampillée Harley D... A déguster... Avec une poutine (c'est vegan !)
Publié le 26 Janvier 2023
5
@Michel Bugnon-Mordant. Cher Michel, bravo pour cet extrait. Je mourrai moins bête... J'aimerais bien présenter les considérations de Sven à des prêtres et évangélisateurs, et autres personnes ayant pu faire des études en théologie. C'est fort intéressant, on ne peut qu'approuver les propos, mais alors qu'en pensent les spécialistes et y a-t-il autre chose concernant les Evangiles cette fois et l'articulation de ces dernières avec l'Ancien Testament ? Très curieuse... Merci ! Lien exact du livre : https://www.leretourauxsources.com/catalogue/101-le-livre-du-sang-sven-et-l-ancien-testament.html
Publié le 26 Janvier 2023
5
@Philippe De Vos. D'abord, SVP, que toutes les personnes envers lesquelles j'ai contracté une lourde dette de lecture me pardonnent !!! Pitié !!! J'ai tout lu ici jusqu'au bout. Mon père était jardinier (Ecole Du Breuil à vincennes) et ayant vécu jusqu'à 4 ans, à Fontenay-sous-bois dans la petite villa où le minuscule jardin hébergeant nos poules naines, était bordé d'un immense champ de poiriers, je voyais la grande ville d'un coté et me pensais au plein milieu de la campagne de l'autre, ce roman m'a beaucoup parlé. Vraiment très bien écrit, suspense, description sociale, oeil pour le détail ! Bravo Philippe ! Beaucoup d'humour au niveau final de l'enquête aussi ! NB : Je me permets de donner les coquilles quand il n'y en a pratiquement pas (ce coup-ci, mes créanciers vont vraiment penser à me tuer !!!). Voilà, c'est fait !
Publié le 24 Janvier 2023
5
@Aurélia François. Un début de lecture seulement hélas, puisque depuis quelques semaines, je suis toujours en fringale de lectures et ne veux pas laisser passer des auteures ou auteurs, mais je manque de temps... Pardon, je reviendrai. Très agréablement surprise par une écriture QUI COURS ! Dans la vie réelle, du moins comme si on était dans la vie réelle (pas comme pour le bouquin d'Annie Pic où il s'agissait de se laisser glisser dans un vrai rêve, comme dans un toboggan, un vrai rêve, pas le semi-éveillé). J'adore +++. Toboggan pour Annie. Et ici l'impression d'être avec vous sur le dos d'un éléphant qui avance en pleine brousse ou dans une jeep qui fonce en Afrique aussi. Ca me plait beaucoup !!! Très agréable sensation... A bientôt, pour étoffer ce maigre commentaire. Bravo et merci !
Publié le 23 Janvier 2023
5
@Loic Lanzenac Ah ben voilà, je l'ai lu jusqu'au bout celui-là, j'aurais pas dû ! Sans doute parce qu'il m'a fait rigoler quelques fois... Sans doute parce qu'il parle de notre vie vide souvent à tous, toutes, de Monsieur Glandu, en l'occurence écrivain, qui rien qu'avec ses talents et son toupet, écrit un "livre" sans autre objet que de l'écrire. Sans même une correction et avec une bonne partie de feuilles blanches. Le pire : ça marche ! Et vous m'extorquez même une note ! Heureusement que vous assurez la psychanalyse et la contradiction de votre démarche ! Sans matière à un roman, on peut donc aussi utiliser l'anti-matière ! Non, mais ça va pas tout ça, on va mettre un contrat sur votre tête, Monsieur Lanzenac je vous assure, car vous pourriez lancer une mode et tout bonnement tuer la littérature déjà moribonde (sauf celle bien vivante se trouvant sur monbestseller.com, bien sûr !) ! Pour avoir de la matière, avant que le tueur à gages ne vous retrouve, peut-être un changement radical d'atmosphère ? Vous n'avez toujours connu que votre 10 m2 enfumé avec le fauteuil jaune crevé ? Ah oui,, j'ai compris, il n'y a personne pour garder le chat ! Ah ben non attendez, j'ai trouvé, conditions d'hébergement de chat indigne, fumeur passif, promenade restreinte, on appelle la SPA et vous serez libre ! Cela nous reviendra moins cher qu'un contrat sur votre tête ! Bon, second degré, minimum, avec ascenseur bloqué au grenier !
Publié le 21 Janvier 2023

Pages