Zoé Florent

Biographie

"Si tu éprouves le désir d'écrire, et nul autre que l'Esprit n'en détient le secret, tu dois maîtriser connaissance, art et magie :
la connaissance des mots et leur mélodie,
l'art d'être sans fard,
et la magie d'aimer ceux qui te liront."
Khalil Gibran

"Fais donc en sorte de rester un être humain. C'est ça l'essentiel, être humain. Et ça, ça veut dire être solide, clair et calme, oui calme, envers et contre tout, car gémir est l'affaire des faibles."
Rosa Luxemburg

Élève des Beaux-arts, puis infirmière psychiatrique, j'ai ensuite travaillé dans des secteurs très variés.
Mon nom de plume, Zoé Florent, a pris le relais du précédent, Lamish, en 2022.
Dans un genre réaliste, souvent intimiste, j'ai écrit de nombreuses nouvelles, des novellas, des romans...

Zoé Florent a noté ces livres

3
@Galodarsac Je suis toujours aussi admirative de l'aisance élégante qui caractérise tes vers et donne une fausse impression de facilité. Il est rare d’obtenir une telle musicalité, une telle intensité, tout en sachant se plier scrupuleusement aux règles de la poésie classique. /// Alors bien sûr, de par la proximité géographique, de par ton amour pour cette région et pour l’Histoire, le sujet t'a plus qu'inspiré, mais cela n’altère en rien ton mérite. /// Mention spéciale pour "Montségur", "Le dit du Port de Cize" et "La légende de la louve", trois poèmes magnifiques qui m'ont fait frissonner. Seconde mention également pour "Le tombeau de Pyrène", relu avec un plaisir renouvelé, /// Merci pour ce très beau partage qui donne envie de découvrir cette région sauvage, riche sur les plans culturel et historique. Que ce recueil ait remporté le prix de la poésie historique au concours 2024 des “Jeux Floraux des Pyrénées” me semble très justifié. Bises et bonne fin de journée, Michèle
Publié le 19 Mars 2024
3
@Alhéna Skat Merci, très chère Alhéna, pour cette nouvelle adaptation en prose d'une des fables les plus connues du maître. Il ne doit pas être si facile que ça de remettre ces grands classiques au goût du jour sans perdre la justesse d'une démonstration qui débouche sur une incontournable morale ;-). Félicitations à Jan pour cette très belle mise en page aussi. Bises affectueuses et bon week-end, Michèle
Publié le 15 Mars 2024
3
@Michel Bugnon-Mordant J'ai passé un agréable moment en compagnie de vos personnages, avec cependant l'étrange impression d'un décalage entre l'époque (relativement contemporaine de par les sujets abordés) et le ton de certains dialogues (parfois très début du siècle dernier), impression probablement accentuée par la relation de Philippe avec ses employés de maison. Mais elle ne m'a pas empêchée de les apprécier. /// Sinon, grosse préférence pour le premier acte et la finesse intellectuelle de l'échange entre Anne et Philippe. Plus tard, celui entre Jérôme et ce dernier m'a beaucoup intéressée aussi. Un peu moins la fin, les justifications de Jérôme m'ayant très moyennement convaincue, pour ne pas dire que je les ai trouvées un peu capillotractées ;-). /// Mais je le répète, j'ai passé un très agréable moment, facilité par une immersion totale. Merci pour cela et bonne journée. Amicalement, Michèle
Publié le 11 Mars 2024
3
@Michel LAURENT C'est en deuxième lecture que j'ai su mieux savourer l'élégance et la finesse de cette nouvelle, la première étant marquée par un trop grand effet de surprise. // Que de cordes à ton arc, décidément ;-) ! // Je n'ai jamais été très bon public pour tout ce qui touche à l'absurde, aux jeux de mots, mais dans ce format court, j'ai sincèrement apprécié. // Merci pour ce nouveau partage aussi déconcertant que plaisant, bises et bonne journée, Michèle
Publié le 07 Mars 2024
3
Bonsoir @HASSEN NAJJAR. Merci pour cette nouvelle profondément humaine, qui tend à démontrer que nous pouvons créer notre pire ennemi en nous-même, tandis qu'un simple regard sur l'autre peut nous détourner des tristes expériences et réconcilier avec la vie. La fin est habilement menée, le sujet de la thèse de Mosbah expliquant à lui seul son choix de vie. Bravo et bonne soirée. Amicalement, Michèle
Publié le 29 Février 2024

Pages